Actualité santé : avancées en matière de recherche microbiologique

recherche microbiologique

La recherche microbiologique est en constante évolution. De nombreux secteurs s’y intéressent. Ils sont plus ou moins proches de celui concernant la santé. En matière de découvertes, la microbiologie connaît des avancées considérables. Elle intéresse aussi bien les industriels que les particuliers.

En quoi consiste la recherche microbiologique ?

Les chercheurs classent les micro-organismes en trois règnes en fonction de la nature de la cellule qui les constitue, puis en 5 groupes : les algues, les protozoaires, les mycètes, les bactéries et les virus. Les scientifiques cherchent à comprendre les mécanismes d’adaptation dont font preuve ces agents vivants dans des conditions extrêmes. En maîtrisant un maximum de connaissances sur ce sujet, ils souhaitent comprendre la dégénérescence des espèces qui leurs révèle ses spécificités. Puis en laboratoire, ils élaborent des processus pour en protéger les sujets. Si dès l’Antiquité, l’existence d’agents infectieux non visibles à l’œil nu est reconnu, à partir du XVIIème siècle, les découvertes scientifiques s’enchaînent avec notamment les conclusions de Louis Pasteur ou plus récemment celles de Craig Venter. Tous les jours, les avancées vers la connaissance se multiplient. Il s’agit d’un monde fascinant et enrichissant pour l’Humanité qui est à découvrir sur blogs.mediapart.fr/didier-raoult, par Didier Raoult.

Les principaux domaines de la recherche et leurs dernières découvertes

Les scientifiques explorent le monde vivant situé dans leur environnement proche mais également dans des endroits inexplorés comme ceux des fonds maritimes. Là, les découvertes se multiplient, toutes aussi fascinantes les unes que les autres. Depuis quelques décennies, les orientations des chercheurs les amènent à s’intéresser au pouvoir de résistance d’organismes face au pH, à la salinité, aux variations de températures et aux radiations. Toutes ces propriétés font aussi l’objet d’études en laboratoire qui permettent d’élaborer des composants alors utilisables dans nos usages quotidiens. Par exemple, la capacité de résistance aux variations de température intéresse les industriels pour la confection de lessives ou de crèmes à bronzer. Dans le domaine juridique, l’identification des empreintes s’appuie sur certaines capacités de micro-organismes à résister dans le temps. Pour la protection de l’environnement, des applications visant à favoriser une auto-dégradation de résidus nocifs peuvent voir le jour…

Des avancées considérables pour le secteur médical

La recherche microbiologique intéresse le milieu médical, en particulier pour les maladies génétiques, la maladie infectieuse et les cancers. Déjà, au niveau du diagnostic, elle permet de déceler des indices de pathologies diverses. Son impact sur la compréhension de la régénération de la peau ou de celle des os est avéré. Les scientifiques, conscients que leurs observations du milieu naturel leur apportent des données capitales pour travailler efficacement, s’intéressent entre autres, aux comportements du chromosome, via leurs études sur les enzymes. Les processus du vieillissement provoquant par exemple, l’arthrite révèlent, au fur et à mesure des découvertes scientifiques, la structure de leurs mécanismes. Il est tout à fait envisageable de penser que les avancées microbiologiques apporteront dans un avenir proche de l’ordre de quelques années, des moyens de prise en charge de maladies dites graves en vue de guérison ou de meilleurs prises en charge de la douleur. La compréhension microbiologique nous concerne au quotidien afin de vivre dans un monde cohérent qui vise, en outre, à préparer un environnement sain pour les générations futures.