Que faire lorsqu’un préservatif qui craque pendant une relation sexuelle ?

Il arrive que le préservatif se déchire pendant la relation sexuelle, il est essentiel d’avoir les bons réflexes lorsqu’une telle situation se présente.

Comment reconnaître un préservatif qui craque ? Soit c’est un trou qui s’élargit au fur et à mesure du frottement et que l’un des partenaires peut sentir. Soit un trou qui n’est perceptible qu’après l’éjaculation. Quand la capote ne contient pas de sperme ou que la femme sent un écoulement quand elle se lève, il est certain que la capote a craqué.

Que faire ?

Certaines précautions sont conseillées pour éviter toute panique : il faut rester calme. Ne surtout pas se laisser submerger par la panique. La panique ne résout pas le problème. Au contraire, elle sera source de tension entre les partenaires. Il faut se laver. Il faut retirer le préservatif craqué et se laver. Le simple rinçage à l’eau suffit, en évitant le savon et la douche vaginale. Discuter. Il est important de ne pas se rejeter la responsabilité. Comme le couple sera amené à consulter et éventuellement à faire plusieurs tests (grossesse et dépistage), une bonne entente doit s’établir afin de faire face à la situation. La confiance a un impact psychologiquement positif. D’amples conseils peuvent être consultés sur rendez-vous sur ce site.

Quels sont les risques ?

Afin de réduire le risque de grossesse non désirée quand la capote craque, il vaut mieux acheter une pilule du lendemain. Cette pilule est censée être efficace quelques jours après le rapport sexuel à risque, mais il est plus prudent d’en prendre le jour-même. Elle peut être achetée sans prescription médicale auprès des pharmacies. Y-a-t-il un risque d’infection ? Si aucun des partenaires n’est certain de son état, la décision de consulter se fera ensemble. De nos jours, les infections sexuellement transmissibles peuvent toutes être traitées, et dans la plus totale discrétion. Il n’y a pas lieu de dramatiser, le traitement consistera notamment en des prises d’antibiotiques.

Les précautions à prendre

Le préservatif qui craque pourcentage reste faible, mais ce n’est pas exceptionnel. Pour plus de sécurité, il faut vérifier la date de péremption et la taille. Prendre la taille au-dessus, le préservatif risque de glisser. Prendre la taille en dessous et c’est la capote qui craque. Concernant le mode de conservation, l’idéal est d’en acheter quelques jours avant l’acte et de jeter ceux oubliés dans les portefeuilles ou dans les tiroirs. L’option à préconiser est l’utilisation de la contraception hormonale et d’un préservatif en même temps. Cela offre une double protection pour la femme. Pour l’homme, le préservatif est le moyen le plus sûr. Mais attention de ne pas en mettre deux ou plusieurs, c’est la première cause des capotes qui craquent. En cas de sécheresse vaginale, ou de pénétration anale, il est préférable d’utiliser un lubrifiant intime en sus du lubrifiant que contient le préservatif. En effet, la sécheresse favorise la rupture de la capote.