Découvrir les énergies renouvelables à l’aide d’experts

En termes de ressources, l’homme dépense sans compter et ne pense guère aux générations futures. Oui, l’humain pour vivre en son temps, XXIe siècle, doit consommer une quantité de pétrole équivalent à 5 000 piscines olympiques par jour. Ainsi, des mesures ont été prises afin de garder les trains de vie de l’Homme, tout en prenant des précautions vis-à-vis de l’environnement. L’option  « énergies renouvelables » est considérée comme le fondement même du développement durable (pensée pour la génération future). L’engagement environnemental ne devrait pas se cantonner dans la simple acception de la nécessité de l’énergie renouvelable, mais en contribuant à la transition verte.

Energie solaire

Avec une espérance de vie de plus de 10 milliards d’années, le soleil assurerait encore 10 milliards de générations. Pourquoi ne pas user de celui-ci afin de substituer les ressources fossiles ? D’ailleurs, cela serait la solution la plus rationnelle pour que l’humanité puisse résider un long moment sur Terre. Oui, les rayonnements du soleil ont été exploités depuis 1839 pour générer de l’électricité. Même si l’énergie solaire photovoltaïque ne couvre qu’un environ de 3 % de la consommation d’électricité, elle est fortement utilisée dans les zones ensoleillées de la France, comme la Provence-Alpes-Côte d’Azur avec 2710 heures d’ensoleillement dans l’année. Oui, les panneaux solaires n’arrivent pas générer de l’électricité quand la grisaille prend le dessus.

L’énergie solaire, en elle-même, ne cesse de s’adapter selon les besoins. Les zones froides se sentent souvent écartées des privilèges du dieu Soleil. La création de l’énergie solaire thermique a été l’innovation en elle-même. Cependant, il faut noter la différence entre l’énergie solaire photovoltaïque et énergie solaire thermique. La première consiste uniquement à capter les rayonnements solaires pour une transmutation de ceux-ci en électricité ; la deuxième consiste toujours, quant à elle, à absorber les rayonnements, pour être transformé en chaleur comme les chauffe-eau solaires (cliquez sur www.espaceetenergie.fr pour de plus amples informations).

Energie éolienne

Souvent référée au moulin, l’énergie éolienne use du vent pour générer de l’électricité. Alimentée par le vent, cette énergie rend moins confiant, car il ne peut marcher en permanence. Oui, son bon fonctionnement dépend ultimement de la météo. Ainsi, si l’énergie éolienne vous semble intéressante, choisissez une demeure située dans des endroits venteux, ou disposez votre usine ou entreprise dans un endroit où le vent peut être exploité sans modération. Cela vous permettra de vous lancer dans l’énergie verte, tout en économisant financièrement.

Malgré l’énorme contrainte de l’énergie éolienne, celle-ci est fortement utilisée aux Etats-Unis, en Chine et en Allemagne. Un pourcentage environnant les 3,5 % de la masse populaire mondiale opterait pour l’exploitation de l’énergie éolienne. Pour contrecarrer les climats secs, les scientifiques ont placé des batteries, afin de garder les énergies générées pour être utilisées en tout temps. Il est bon de savoir qu’il est faisable de placer les énergies éoliennes en mer (offshore) ou sur terre (onshore), mais cela est uniquement fait pour les grandes entreprises ou pour l’approvisionnement de l’Etat même. Les éoliennes ne sont pas uniquement disponibles en grande taille (pour l’industrie), étant donné que les foyers de taille réduite en ont également besoin.

Energie hydraulique

Pareille à l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique nécessite certaines conditions pour pouvoir fonctionner. Autrefois nommée la houille blanche, plusieurs pays dans le monde usent des ressources hydroélectriques pour produire de l’énergie. Certes, 2,4 % de la population mondiale semble moindre, pourtant vu les conditions très restreintes, ce pourcentage est une belle lancée vers la transition verte. A savoir que seuls les grands tels le Canada, les Etats-Unis, la Chine ou encore le Brésil ont opté pour cette ressource. En France, l’hydraulique est la principale source d’énergie renouvelable utilisée. L’énergie hydraulique et éolienne marche à partir du même principe, seulement la première fonctionne à partir de l’énergie cinétique produite par l’eau et la seconde produite par le vent.

Les experts énoncent que l’énergie éolienne et l’énergie hydraulique ont été conçues pour les grandes installations. Cependant, rien ne vous empêche d’installer un petit modèle générant une petite énergie.

La biomasse

Parmi les ressources d’énergie secondaires, l’exploitation des matières organiques n’a plus été des rangs des expériences, mais s’avère obligatoire pour un engagement vert accompli. La biomasse peut être dégagée : soit par le biais de simple réaction exothermique, soit par transformation suivie de combustion.

Cette réaction exothermique fait référence au charbon de bois. Depuis la découverte du feu par l’Homme, ce dernier use du bois pour se réchauffer. Autrefois, le bois comme source d’énergie faisait partie des ressources d’énergie primaires, désormais cela a évolué, car seuls les débris de bois peuvent être exploités. Un reclassement qui laisse perplexe, parce que l’émission de gaz carbonique par la combustion directe reste considérable.

Ensuite vient l’énergie renouvelable par le biais des matières organiques transformées : le biogaz. L’utilisation des fèces et des excréments animaux comme source d’énergie sure est indubitablement la méthode considérée comme la plus écologique. Cependant, les techniques pour arriver à de bons résultats sont plus complexes, car elles émanent de grands spécialistes.

 

Publié le
Catégorisé comme Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *