Prestations de traduction pour les professionnels du secteur pharmaceutique

Traduction pour les professionnels du secteur pharmaceutique

On n’y pense pas toujours, mais derrière les textes qui accompagnent les médicaments et que nous lisons aisément, il y parfois des gros travaux de traduction. Ces traductions sont l’œuvre de professionnels qui, en plus de la maîtrise de la langue, ont une connaissance pointue dans le domaine de la science, de la médecine ou de la pharmacologie. Qui peut se charger de ces traductions et pourquoi sont-elles importantes ?

Rôle et importance de la traduction pharmaceutique

Une part importante de la recherche clinique est réalisée dans le cadre d’essais menés dans plusieurs pays. De nombreux médicaments sont fabriqués et commercialisés en dehors des pays dans lesquels ils sont développés. D’ailleurs, pour des essais cliniques, les développeurs de médicaments eux-mêmes recrutent beaucoup de leurs sujets à l’international. Pour accompagner et compléter ces essais et recherches cliniques, les professionnels du secteur font appel aux services d’experts en traduction pharmaceutique. Dans la grande majorité des cas, ce ne sont pas les développeurs de médicaments qui traduisent les documents relatifs à leurs produits. Cette tâche est plutôt confiée à un cabinet de traduction spécialisé en la matière.

Le marketing des médicaments, depuis la recherche clinique jusqu’aux soumissions réglementaires, passe aussi par la fabrication et l’emballage. Dans tout ce processus, bien que la traduction n’y prenne parfois qu’une petite part, elle peut avoir un effet important sur plusieurs facteurs. Ces facteurs comprennent le coût total de l’essai, le délai de mise sur le marché, la possibilité de poursuites ou de refus de la part des autorités de réglementation, voire la sécurité et l’efficacité du produit commercialisé. Par exemple, il arrive que les régulateurs rejettent des demandes d’autorisation ou retardent leur approbation en raison de documents non-compréhensibles. En conséquence, certains coûts peuvent augmenter considérablement et l’entrée d’un médicament sur le marché peut être retardée de plusieurs mois ou années, entraînant pour lui une perte de compétitivité.

Maîtriser les risques liés à la traduction pharmaceutique

La traduction pharmaceutique requiert de la précision et une mise à jour constante des connaissances techniques pour l’équipe de traduction. Cela nécessite également de multiples niveaux de contrôle de la qualité et une compréhension approfondie des lois et textes réglementaires strictes. Le cas est particulièrement signalé pour les réglementations portant sur le développement et la commercialisation de nouveaux médicaments aux États-Unis, dans l’Union européenne, au Japon et certains pays de l’Asie. Un cabinet de traduction est donc bien adapté pour tenir compte de ces besoins spécifiques.

Par ailleurs, une mauvaise traduction peut engendrer des pertes d’informations cruciales. Pour les laboratoires pharmaceutiques, il arrive que des données doivent circuler entre sites de recherche opérant dans différentes langues. Ces informations perdues en cours de traduction peuvent par exemple être des alertes pour signaler que le composé testé est une vraie découverte à lancer rapidement, ou au contraire un produit dangereux. Ainsi, une traduction inadéquate peut avoir des coûts indirects extrêmement élevés. Dans ce cas, la perte de qualité des données ne pourra être compensée par l’amélioration d’une autre partie du processus de développement.

L’industrie pharmaceutique, les organismes de recherche clinique et les sociétés de biotechnologie ont donc tout intérêt à confier leurs documents les plus critiques à des professionnels de la traduction. De cette façon, la traduction claire et précise des informations de grande valeur ne laissera aucune place aux confusions et aux approximations.

Les types de documentation médicale ou pharmaceutique à traduire

Les documents qui sont traduits pour les entreprises pharmaceutiques et leurs partenaires sont de tous genres. Pour la plupart, et de manière non-exhaustive, ils sont constitués de :

Procédures d’enregistrement ;

Autorisations de mise sur le marché ;

Notices et packaging ;

Marketing et communication ;

Publications scientifiques, revues, magazines scientifiques ;

Comptes rendus de conférences ;

Rapports d’études, projets de recherche ;

Brevets ;

Normes, etc…

Un autre avantage d’engager un cabinet de traduction, c’est aussi le fait de pouvoir faire traduire depuis et vers toutes les langues. La traduction demandée sera réalisée par des personnes qui disposent des compétences linguistiques impeccables, mais aussi des diplômes professionnels tels que les doctorats en médecine, en pharmacie et dans tous autres domaines majeurs des sciences de la vie.

Publié le
Catégorisé comme Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *