Quelles sont les obligations de l’inspecteur d’hygiène ?

Tous les restaurateurs sont obligés de respecter les normes d’hygiène en vigueur. C’est leu devoir d’offrir aux clients une sécurisation maximale quand à la qualité des produits dans le but de réduire le plus possible les risques sanitaires. L’enjeu est donc si énorme qu’il est essentiel pour les restaurateur de suivre à la lettre les recommandations en matière d’hygiène. C’est pour cette raison d’il existe le métier de l’inspecteur d’hygiène. S’il y a quelque chose dont l’univers de l’hôtellerie se méfie, c’est le métier de l’inspecteur d’hygiène alimentaire. Quels sont les obligations de ce dernier tout en exerçant son travail ?

 Le parcours dans l’inspection d’hygiène

C’est accessible à toutes les personnes qui ont un niveau d’étude terminale. C’est le minimum requis pour passer le concours de la fonction publique et pour devenir inspecteur d’hygiène alimentaire. Suite à la réussite du concours, il est obligatoire de suivre une formation pour devenir inspecteur d’hygiène sur un délai de un an. Le futur inspecteur d’hygiène apprendra durant la formation les techniques du travail en matière d’inspection et de détection des risques. C’est la base du métier si vous voulez être contrôleur d’hygiène au restaurant. Un inspecteur d’hygiène alimentaire a tout à fait le droit de faire une intervention de manière autonome. Il faut noter que le diagnostic effectué par un inspecteur d’hygiène a une valeur officielle.  Celui-ci a également le droit de prendre une décision concernant un restaurant et sa résolution est crédible qu’il s’agisse d’un avertissement ou d’une sanction voire même une fermeture. Le but principal de l’inspection alimentaire est d’éviter l’intoxication alimentaire en plus de préserver la sécurité en terme d’hygiène pour le bien de tous les consommateurs.

Réaliser une inspection d’hygiène

En effet, le travail d’un contrôleur d’hygiène au restaurant ne consiste pas seulement à faire l’inspection de l’alimentation. Le métier s’élargit dans la surveillance des propositions de menu, le contrôle du prix surtout l’état du frigorifique et de tous ce qu’il y a dedans. En bref, le métier d’inspection d’hygiène surveille tous les points possibles aux profits de la clientèle. L’inspection commence par la mise en place des bons usages d’hygiène dans le restaurant. A travers ce moyen, l’inspecteur contrôle les informations qui sont en lien avec la chaîne alimentaire, la conception et l’entretien du lieu notamment les matériels. Il va vérifier également la propreté du personnel et les méthodes de travail. Il va assurer qu’il y a au moins un titulaire qui a suivi la formation HACCP dans l’établissement. La présence d’un tel responsable rassure dans la mise en place des actes d’auto surveillance sanitaire fonctionnel au quotidien. C’est son rôle de vérifier la qualité des marchandises qui entrent et qui sortent du restaurant. Les méthodes de préparation et les températures vont être supervisées dans le but de lutter contre les dangers causés par les bactéries et par les microbes. Le travail d’inspection peut même continuer jusqu’à la vérification des installations et des infrastructures car il a tout a fait le droit d’accéder à tous les bâtiments. Tous les documents doivent être présentés sans contestation en cas de nécessité.

Le contrôle continu

Le contrôle sanitaire collabore de manière adéquate avec les laboratoires d’analyse dans la réalisation de l’inspection d’un restaurant afin de garantir un niveau d’hygiène maximal. La phase de contrôle est plus stricte et est sévère comme pour les examens microbiologiques effectués par les laboratoires coéquipières. Des diagnostics annuels à maintes reprises seront exécutés pour mettre en exergue les parties contrôlées et les points de modifications à apporter. La mise en œuvre du guide sanitaire lors de l’inspection et la mise en place de la méthode conforme au nettoyage des outillages et les équipements seront aussi contrôlées. Des contrôles et des suivis très strictes seront effectués concernant les entrées, les plats jusqu’au dessert. Les denrées alimentaires seront surveillées de façon intransigeante dès la réception. C’est ainsi que travaille un contrôleur d’hygiène au restaurant. Ses tâches sont à réaliser d’une manière méticuleuse et qualitative. C’est la raison pour laquelle il est important pour le détenteur de suivre une formation adaptée dans le secteur de l’hôtellerie.

Prendre les décisions nécessaires

C’est inclus dans le travail de l’inspecteur d’hygiène de prendre les initiatives indispensables issues de sa constatation. Il va informer le propriétaire de la décision finale et des mesures ou des corrections à apporter. Si l’inspection constate qu’il y a un manque ou un problème d’hygiène, le restaurateur recevra des sanctions administratives comme un avertissement. Les sanctions pénales seront attribuées en cas de grave délit lié au non respect de l’hygiène alimentaire. C’est la fermeture administrative ou la prison si l’inspection prouve qu’il y a une incompétence en matière d’hygiène alimentaire ou si le restaurant est considéré comme étant un danger pour la santé public. A première vue, ces sanctions paraissent vraiment lourdes. Vous n’avez pas à avoir peur du contrôle d’hygiène sanitaire qui débarque à l’improviste régulièrement, si vous respectez bien les recommandations et les normes en la matière.

Publié le
Catégorisé comme Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *