Peut-on guérir d’une allergie alimentaire ?

Peut-on guérir d'une allergie alimentaire

Publié le : 16 avril 20215 mins de lecture

Vous vous grattez souvent après avoir mangé un aliment en particulier ? Votre bébé a des boutons sur le corps, mais vous ignorez d’où ils peuvent venir ? Et si c’était une allergie alimentaire ? Comment en être sûr ? Pour en savoir plus sur le sujet, lisez ces quelques lignes.

Qu’est-ce qu’une allergie alimentaire

Lorsqu’on entend le terme allergie alimentaire, on pense tout de suite à l’empoisonnement. Ce qui n’est pas vraiment le cas. Mais c’est quoi une allergie alimentaire au juste ? Quelle en est l’origine ? En fait, elle est définie comme étant des réactions cliniques survenant après avoir ingéré une nourriture spécifique. Plus concrètement, c’est une réponse immunitaire induite par la surproduction d’immunoglobulines IgE. Ainsi, le seul fait d’avaler, de toucher, de respirer un aliment peut déclencher une réaction allergique. Les causes des allergies alimentaires sont variées et la majorité apparaît très tôt dans l’enfance. Parmi ces origines, il y a par exemple la pollution atmosphérique, l’hygiène et la diminution de l’allaitement. Outre les réactions dues à l’environnement, il y a également les allergènes alimentaires. Causé par des protéines, ce sont généralement les crustacés, les produits à base d’œuf et les céréales. Certains individus peuvent aussi être allergiques au céleri, aux fruits à coque et aux produits contenant du soja. À noter par ailleurs, qu’en croisant la viande au soja, une réaction peut aussi être observée. D’où l’utilité de détecter une allergie alimentaire au plus vite et d’apporter une solution allergie alimentaire .

Quels sont les symptômes ?

Quand on a des eczémas, des squames, une diarrhée, on pense tout de suite à une allergie alimentaire. Or, seul un allergologue peut effectuer les bons tests et établir un diagnostic exact. Alors, comment être sûr qu’on est vraiment allergique à certains aliments ? Comment savoir si ce n’est pas une allergie au pollen ou simplement une intolérance alimentaire ? En fait, en absence d’un médecin certifié, des signes, parfois subtils, peuvent indiquer une allergie alimentaire. Des manifestations comme des éruptions cutanées, des picotements des lèvres, des fortes démangeaisons, des œdèmes peuvent apparaître. Sans oublier les symptômes au niveau respiratoire, tels que l’asthme ou la rhinite. Chez certains patients, des symptômes gastro-intestinaux, notamment des coliques, des vomissements, des nausées sont les plus fréquentes. Pour d’autres, ce sont plutôt des réactions violentes allant d’une petite baisse de tension jusqu’au choc anaphylactique. Dans tous les cas, ce genre d’allergie doit être pris au sérieux. Le malade est donc tenu de suivre un traitement de l’allergie alimentaire adapté.

Comment traiter une allergie alimentaire ?

Pour savoir si une personne est allergique, différents tests doivent être entrepris. Afin de déterminer les facteurs déclencheurs, le médecin peut se baser sur les antécédents familiaux ou les symptômes. Une fois le diagnostic posé, celui-ci apportera la solution allergie alimentaire adéquate. Jusqu’à présent, il n’existe aucun traitement curatif permettant d’éliminer une allergie alimentaire. La première précaution à prendre, c’est de bannir les aliments causant l’allergie. S’il s’agit d’un enfant, requérir l’aide d’un professionnel est recommandé. Il pourra, par exemple, établir un tableau des régimes alimentaires à adopter et conseiller en cas de crise. Ici, l’idéal serait de garder une trousse d’urgence contenant les médicaments et l’ordonnance à proximité. Bref, avec une bonne préparation et en prenant des précautions, on peut tout à fait vivre normalement.

Plan du site